Chronique série manga - Terra Formars - Asimov- Actus manga
actualité manga - news illustration

Manga Chronique série manga - Terra Formars - Asimov

Dimanche, 13 Août 2017 - Source :Chroniques Manga

Un peu à l'image de L'attaque des Titans, autre gros succès sorti à peu de choses prés en même temps, Terra Formars voit se succéder divers spins off, et comme pour le titre précité, ces spins off se veulent de qualité inégale! Après Rain Hard consacré à Adolf Reinhardt, voici donc Asimov, centré donc sur Sylvester Asimov, le leader de l'équipe russe! Un personnage hautement charismatique qui méritait bien qu'on s'attarde un peu plus sur lui...c'est désormais chose faite!


Composé de seulement deux tomes, ce titre accueille un nouveau scénariste, qui n'est pas celui de la série originelle, à savoir Ken-Ichi Fujiwara, et au dessin le célèbre Boichi, auteur notamment de Sun Ken Rock! Un dessinateur avec un trait unique et puissant, mais qui possède des défauts qui pourraient s'avérer handicapants!
La mission Bugs 2 s'est avérée être un échec, et l'U-Nasa prépare une nouvelle mission avec des représentants de différents pays! Sylvester Asimov doit être le représentant de la confédération russe, lui qui vient tout récemment de rejoindre cette patrie qu'il combattait farouchement quelques années auparavant! Aux côtés de ses futurs compagnons à bord de "l'Annex 1" il se voit confier une mission avant le départ: enquêter sur des massacres qui seraient dus à une créature gigantesque, sans doute issue d'une opération MO illégale, une opération financée par la mafia locale... Il se pourrait bien que cette enquête le replonge dans un passé pas si lointain que ça puisqu'il retrouvera un ancien camarade qui n'est désormais animé que par la vengeance!


Après le très charismatique, mais sous exploité Reinhardt, c'est donc au tour de Asimov, tout aussi charismatique (voire davantage), d'avoir droit à son propre spin off. Si le précédent avait quelques défauts, il s'était montré assez intéressant dans l'ensemble, laissant supposer que celui-ci pourrait l'être tout autant...d'autant que le renfort de Boichi, possédant un trait remarquable, ne pouvait être qu'une plus-value...du moins espérait-on...
Après un rapide retour plus qu'appréciable sur les événements des premières missions bugs, on rentre dans le vif du sujet ou plus précisément dans le passé de Asimov, un passé guerrier, passé sur les champs de bataille, aux côtés d'un ami fidèle...qu'on retrouvera sans aucune surprise dans la suite du récit! Après cette entrée en matière classique, mais efficace, on retrouve le même Asimov qui se voit confier une mission pour le compte du gouvernement, lui qui en fut un solide opposant!


Et si cette mission permet de mettre en scène non seulement Asimov, mais aussi certains de ses camarades qu'on retrouve dans la série d'origine, ainsi qu'une nouvelle tête (dont on devine aisément le sort puisqu'elle n’apparaîtra pas dans la série originelle se déroulant après), tout ceci n'est qu'un prétexte pour confronter notre héros à un vieil ami avec qui ils ont partagé tant de champs de bataille! Le déroulement de l'intrigue se veut donc des plus classiques, prévisible et sans la moindre surprise, l'auteur ne cherchant même pas à distiller le moindre suspens. Mais qu'importe, ce n'est pas le but recherché de Fujiwara qui va droit au but et préfère laisser la place à l'action...ce que Boichi met remarquablement en scène!

D'autant que la relation entre les deux soldats, amis, se devant la vie mutuellement, devenus ennemis prêts à s’entre-tuer est assez forte et intense à défaut d'être original. Les auteurs parvenant parfaitement à faire ressentir la force de ce lien tissé sur les champs de bataille...C'est donc encore une fois très classique, mais efficace! Et c'est clairement cette relation, ce lien, qui apportera une grande partie de son intérêt à cette courte série, nous renvoyant presque aux grandes heures de Hokuto no ken avec des "meilleurs ennemis" qui s'affrontent jusqu'à la mort malgré le respect et l'affection qu'ils ont l'un pour l'autre...cela en est presque touchant!

Et Boichi contribue grandement à cela en donnant une prestance incroyable aux deux personnages...tout serait parfait si ce même auteur ne se laissant pas rattraper par ses travers! Car s'il met parfaitement en valeurs les personnages masculins, il fait de même avec les personnages féminins, mais de façon beaucoup plus perverse: et c'est là qu'on touche une des grosses limites de la série, le fan service abusif d'un auteur pervers connu pour ça! Alors certes c'est agréable de regarder des formes généreuses, d'autant qu'encore une fois le trait de Boichi est remarquable...mais on repassera sur l'image déplorable des personnages féminins incapables de passer plus de 2 pages sans nous montrer leurs culottes...

Boichi fait donc ce qu'il fait de mieux, mettant en valeur à la perfection les personnages masculins forts et charismatiques, mais présentant les personnages féminins de façon navrante. Et clairement cela dessert globalement la série, du moins dans un premier temps, tant les occasions pour Boichi s'avèrent nombreuses. Dans la seconde partie heureusement on s'intéresse davantage à l'action et à l’opposition Asimov / Berzenko... Au final nous avons là un spin off assez intéressant avec des qualités certaines, mais avec un auteur, Boichi, pour ne pas le citer, qui a du mal à privilégier l’intérêt de la série plutôt que son propre plaisir! Malgré tout cela reste un titre à lire si on aime l'univers de Terra Formars!
Kaze de son côté, continue de faire de l'excellent travail avec une belle adaptation!


L'avis du chroniqueur
Erkael

Dimanche, 13 Août 2017
14 20


TERRAFORMARS GAIDEN ASIMOV © 2015 by Boichi, Ken-ichi Fujiwara, Ken-ichi Tachibana, Yu Sasuga/SHUEISHA Inc.





commentaires

Suivre les commentaires DONNER VOTRE AVIS



Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News