Chronique ciné asie - Millenium Mambo- Actus manga
actualité manga - news illustration

Ciné-Asie Chronique ciné asie - Millenium Mambo

Dimanche, 12 Mars 2017 - Source :Chroniques Cinéma Asiatique

Bien des films de toutes nationalités reposent sur des duos iconiques acteurs/réalisateurs. Millennium Mambo fait partie de ceux-ci, et marque la naissance du binôme Hou Hsiao-Hsien / Shu Qi, que l'on reverra plus tard dans Three Times et récemment dans le sublime The Assassin.


Dans Millennium Mambo, toute l'attention est focalisée sur le personnage de l'actrice Shu Qi. C'est elle que l'on voit au début, magnifique dans ce couloir (devenu depuis scène culte), c'est elle la narratrice de toute l'intrigue, quand bien même elle fait mine de créer une distance en parlant à la troisième personne... Tous les autres personnages gravitent autour d'elle, à commencer par son salaud de petit ami, qui la traite très mal, condamné à rester ce qu'un homme a de plus pathétique. Ainsi, on peut dire que Millennium Mambo est le récit de la mise en valeur de la féminité. Car Millennium Mambo est l'histoire du personnage de Shu Qi, une fille paumée sous l'emprise d'un homme qui va s'émanciper seule, et se trouver d'autres appuis, seule.



Sa libération se déroule en plusieurs étapes, un déroulé formidablement bien construit par Hou Hsiao-Hsien. En commençant en premier lieu par nous parler depuis le futur, le spectateur ne s'attend pas à un drame, et peut se focaliser sur l'essentiel de ce qu'il voit : l'émancipation, et non la tristesse de la situation. Ensuite, le petit ami nous est présenté et très vite, nous comprenons la nécessité de l'héroïne de prendre de l'air. Et enfin, le plus important, ses différentes rencontres : un demi-mafieux, bienveillant et qui sûrement l'aide à se sentir en sécurité, et ses amis d'origine japonaise, qui lui offrent toute la possibilité de s'ouvrir vers le voyage et la beauté du monde. Le film, bien que partant d'un postulat teinté de spleen, demeure bourré d'ondes positives au fur et à mesure de l'évolution de la situation de l'héroïne.


Pour un tel scénario, vous l'aurez compris, le choix de l'actrice est primordial. Elle doit faire preuve de charisme, de sensibilité, de grâce... Shu Qi, d'abord connu à Hong-Kong pour des séries roses, puis pour des superproductions asiatiques, entre dans le milieu du film d'auteur, et crève l'écran comme jamais. Elle a toutes les qualités pour jouer dans tous ces registres, mais ici, elle a particulièrement toute sa place. Hou Hsiao-Hsien a vu juste en la choisissant, preuve s'il en est que les réalisateurs qui ont la qualité « d'auteur » savent trouver des acteurs inattendus et tirer le meilleur de leur jeu.

Tout en montrant avec beaucoup de délicatesse son propos, là où d'autres productions auraient misé sur un aspect trash vulgaire, Millennium Mambo vaut aussi le détour pour la peinture de son époque. Pur produit du début des années 2000 et de Taïwan, on se rend compte des préoccupations de la jeunesse de ce milieu, de leurs difficultés avec le travail, la drogue, etc.



Millennium Mambo est un transport vers la beauté. Pas nécessairement comparable avec certains films contemplatifs qui ne plaisent pas à tout le monde, et à l'image de Shu Qi qui nous emmène dans son tunnel dans la scène d'ouverture, le film est une douceur, où la musique, les couleurs, le doux visage de Shu Qi nous plongent dans une chaleur qui fait du bien.






commentaires

Suivre les commentaires DONNER VOTRE AVIS



Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News